© musée Rodin Jean de Calan
LE
MUSÉE RODIN
Le musée Rodin de Meudon est un lieu de vie, de création, de transmission et de mémoire pour découvrir l’intimité du sculpteur Auguste Rodin (1840-1917)

Auguste Rodin s’installa à Meudon en 1893 et acheta la villa des Brillants en 1895. Ce fut pour lui un lieu d’observation et d’expérimentation. Amoureux de la nature, le sculpteur ne cessa d’aménager, d’agrandir, de fleurir l’endroit. Ce fut aussi un gigantesque atelier à ciel ouvert pour contempler et créer : « Quelle beauté partout autour de moi sitôt que je regarde, je suis frappé de la nouveauté de ce que je vois tous les jours, soit la lumière, soit mon esprit, aux différentes heures tout a changé, tout le bonheur est d’avoir le temps de retourner à la nature. Je travaille assez bien ; et c’est en plein ravissement que je vais et revient de l’atelier, par la Seine, retrouvant encore chez moi, et même la nuit quand je relève la tête, la silencieuse et ininterrompue beauté, maintenant ma joie familière ». Rodin aimait se promener le matin dans les sentiers des Brillants et des Mauduits qui cernaient sa propriété, pour descendre ensuite la colline jusqu’à sa maison de la Goulette aux moines, rue du Docteur Arnaudet, aujourd’hui détruite.

Le sculpteur reçut à la villa des Brillants nombres de personnalités et autres artistes, le roi d’Angleterre, Edouard VII, Eléonore Roosevelt, le peintre Eugène Carrière ou le sculpteur Antoine Bourdelle qui vécut aussi à Meudon. Rodin rendait visite à son amie la danseuse Isadora Duncan qui avait installé en 1913 son école de danse non loin, dans le Pavillon de Bellevue, aujourd’hui place Aristide-Briand.

A Meudon, Rodin commença à collectionner les antiques qu’il aimait présenter à ses invités dans un atelier adjacent à la villa des Brillants dès 1900, avant de leur montrer ses sculptures dans le Pavillon de l’Alma. « Il accumula tellement d’antiques, soit en sculpture, soit en terres cuites, en petits bronzes, en ivoire ou en verrerie, qu’il en constitua un petit musée, et qu’il dut faire élever un édifice spécial, bientôt insuffisant à les contenir. Ils débordèrent, en effet, dans toute la propriété de Meudon. » rapporta Léonce Bénédite, premier conservateur du musée Rodin.

Rodin avait un temps imaginé créer son musée à Meudon, avant d’opter pour l’hôtel Biron à Paris, qui lui offrait une meilleure vitrine publique. La villa des Brillants devint le lieu de la mémoire : il s’y fit enterrer avec sa femme Rose Beuret, sous la statue du Penseur.

Le musée Rodin de Meudon présente aujourd’hui le lieu de vie de l’artiste dans la villa des Brillants, sa collection d’antiques dans l’atelier éponyme et ses sculptures ainsi que ses techniques de création dans un bâtiment construit en 1930 par l’architecte Henry Favier.

Le musée Rodin de Meudon est fermé au public jusqu’à nouvel ordre.

© musée Rodin Jérome Manoukian

© musée Rodin Jérome Manoukian

© musée Rodin Jérome Manoukian

© musée Rodin Jérome Manoukian