L’ANÉMOMÈTRE DU
BOIS DE CLAMART
Situé dans le Bois de Clamart, l'anémomètre permis de réaliser le premier vol du dirigeable La France au-dessus de Clamart en mesurant la vitesse des courants aériens.

Charles Renard, grand scientifique du XIXe siècle, passionné par les expériences aéronautiques, fit construire l’anémomètre en 1880 sur le plateau de Châtillon dans le Bois de Clamart. Ayant découvert de nombreuses inventions dont on bénéficie encore actuellement, il avait déjà reçu, cinq ans plus tôt, l’autorisation de s’installer à Chalais-Meudon, où on fit construire un hangar qui devint le siège d’une aérostation militaire. Le lieu de son emplacement fut renommé pour l’occasion « Carrefour de l’Anémomètre ». Cet étonnant objet permet de contrôler la vitesse des déplacements de l’air, ici dans le but d’organiser des ascensions de dirigeables ou de ballons captifs, qui eux restent reliés au sol.

En 1884, l’anémomètre lui fut d’une grande utilité pour le premier vol du dirigeable La France en circuit fermé, qui suivit un parcours allant de Meudon à Clamart puis à Villacoublay, pour enfin revenir à Meudon. Le dirigeable fut également construit par Charles Renard, secondé de son équipe : son frère Paul Renard, chargé de surveiller les détails de la construction, Arthur Krebs, le maître mécanicien s’occupant de la construction du moteur, et le spécialiste de l’aérostation Adrien Dute-Poitevin. Ce premier vol, qui dura vingt-trois minutes pour une distance parcourue de sept kilomètres six cents, à une vitesse moyenne d’environ vingt-deux kilomètres par heure, fut couronné de succès.

L’anémomètre aurait été détruit au début de la Première Guerre mondiale. Un nouvel anémomètre a été édifié au même emplacement en 1994 par l’Office National des Forêts et grâce à la participation de la société « Les Amis de Clamart ».

© Ville de Clamart

© Ville de Clamart

Nadar (1820 – 1910)

Nadar, caricaturiste, écrivain, aéronaute et photographe français, réalise la première photographie aérostatique le 23 octobre 1858, d'un « vol captif » à 80 mètres au-dessus du Petit-Bicêtre, au niveau de l’actuel rond-point du Petit-Clamart.

Nadar © BNF